Lecture : Le Rouge et le Noir

Article rédigé par Cass’

De quoi parle le livre ?

Julien Sorel est âgé d’une vingtaine d’année. Il vit à Verrières, chez son père qui n’éprouve pour lui qu’un sentiment de mépris. Alors, lorsque le maire de la ville, Mr de Rênal, soumet au vieux père l’idée que son fils puisse devenir précepteur de ses enfants, celui-ci accepte sans hésiter. Mais alors, parmi les grands rêves et les adorations de Julien pour Napoléon se mêle celle portée sur Mme de Rênal

Mon avis sur le livre !

Pour tout vous dire, cela doit faire un an que ce bouquin me fixe depuis son étagère, et un an que je l’esquive en en choisissant d’autres (plus courts haha). Mais la première arrive, et pas le choix, j’ai dû m’y coller.

            Commençons donc par les points « négatifs » à mon goût. Tout d’abord, si je devais qualifier ce livre en un seul mot, ce serait « trop ». Trop de pages, trop de descriptions… Il y a seulement quatre grands lieux en lesquels se déroule l’action, et pourtant 550 pages (ce qui revient à 135 pages pour un seul lieu, et je peux vous assurer que c’est long). Par ailleurs, j’ai trouvé qu’il y avait peu d’actions au début du roman, ce qui m’a parfois ennuyée.

Passons maintenant aux points « positifs ». L’histoire en elle-même m’a plutôt plu : l’intrigue est intéressante, et la plume est agréable à lire. L’auteur s’attarde beaucoup à décrire les personnages de manière à ce qu’on les cerne du mieux possible. Ainsi, on s’attache facilement aux personnages, que l’on comprend mieux (quoique pas toujours). Enfin, à la fin du roman, les actions et les sursauts s’enchaînent, ce qui rend l’intrigue de la fin de l’histoire très captivante.

Une dernière chose, deux petits conseils :

1. Ne perdez JAMAIS votre marque-page pour ce bouquin.

2. Ne laissez JAMAIS traîner un livre de littérature dans votre chambre, ou vous vous exposez à ce que votre petit frère débarque, tombe par le plus grand des malheurs sur un résumé détaillé du « Rouge et le Noir », et commence à vous spoiler sans vergogne, alors que ce n’est clairement lui pas doit terminer un livre de 500 pages !!!

Voilà, c’en est tout, je vais m’attaquer à un bouquin disons plus allégé, au programme du bac de français, et je reviens vers vous.

Tschuuuss !

Laisser un commentaire